Les comprimés à sucer NiQuitin pour arrêter de fumer

grey arrows

Les comprimés à sucer NiQuitin®

Les comprimés à sucer NiQuitin

Utilisez les comprimés à sucer NiQuitin si vous voulez être acteur de votre sevrage, vous gérez vos envies de fumer !

Les comprimés à sucer NiQuitin sont aussi efficaces que les patchs (démontré par des essais cliniques).

Toujours à portée de main et tout au long de la journée, les comprimés à sucer NiQuitin vous permettent, d’un geste simple et discret, de lutter efficacement contre vos sensations de manque.

Les comprimés à sucer NiQuitin se dissolvent en 30 minutes pour se rassurer en s’occupant la bouche et en remplaçant la cigarette: les comprimés à sucer goût menthe douce dosés à 2mg et 4mg.

À qui sont destinés les comprimés à sucer NiQuitin ?

Les comprimés à sucer NiQuitin s'adressent aux fumeurs qui souhaitent être actifs dans leur sevrage et choisir le moment de la prise de leur traitement, car ils attachent beaucoup d'importance au maintien d'une certaine gestuelle.

Comment les comprimés à sucer NiQuitin agissent-ils sur l’organisme ?

Les comprimés à sucer NiQuitin délivrent de la nicotine dans l'organisme à travers la muqueuse buccale. Il est donc indispensable de respecter le mode d’administration. L’intérêt des comprimés à sucer NiQuitin est double :

  • -  délivrer une dose régulière de nicotine afin de lutter contre les symptômes de manque,
  • -  pallier la dépendance comportementale, en remplaçant la prise de la cigarette par celle du comprimé à sucer.

Comment utiliser les comprimés à sucer NiQuitin ?

Les comprimés à sucer NiQuitin existent en deux dosages un « faible » dosage (2 mg) et un dosage « fort » (4 mg) et un goût (Menthe Douce). Le choix entre ces deux dosages dépend de votre degré de dépendance à la nicotine (Cliquez ici pour passer le test de fagerstöm).

Le dosage initialement choisi sera maintenu tout au long du traitement.

Les comprimés à sucer NiQuitin pour un arrêt complet du tabac:

Le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 3 étapes :

ETAPE 1

ETAPE 2

ETAPE 3

Semaine 1 à 6

Semaine 7 à 9

Semaine 10 à 12

Pour aider à la poursuite du sevrage après les 12 semaines, 1 à 2 comprimés à sucer par jour seulement en cas de tentations fortes

1 comprimé à sucer toutes les 1 à 2 heures

1 comprimé à sucer toutes les 2 à 4 heures

1 comprimé à sucer toutes les 4 à 8 heures

Pour aider à la poursuite du sevrage après les 12 semaines, 1 à 2 comprimés à sucer par jour seulement en cas de tentations fortes

Pendant les semaines 1 à 6, vous devez prendre au moins 9 comprimés par jour. L’arrêt complet du tabac est préférable.

Les comprimés à sucer NiQuitin pour une réduction de la consommation de tabac

Vous souhaitez arrêter de fumer, cependant vous ne vous sentez pas prêt à « franchir le cap » du jour au lendemain. Vous pouvez commencer par réduire votre consommation de cigarettes en vue de faciliter votre arrêt.

Si une réduction de la consommation de cigarettes n’a pas été obtenue au bout de six semaines de traitement, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Les comprimés à sucer NiQuitin pour une abstinence temporaire du tabac

Lorsque vous vous retrouvez dans une situation où vous ne pouvez pas fumer (exemple : en avion), vous pouvez sucer un comprimé chaque fois que l’envie de fumer apparaît.

Le nombre de comprimés ne doit en aucun cas dépasser 11 par jour pour les comprimés NiQuitin dosés à 4 mg et 15 par jour pour les comprimés NiQuitin dosés à 2 mg.

La durée totale du traitement ne doit pas dépasser 6 mois.

Mode d’administration des comprimés à sucer NiQuitin

Sucez le comprimé pendant le temps requis (30 minutes) en le faisant circuler d'un côté à l'autre de votre bouche jusqu'à dissolution complète. Le comprimé ne doit pas être mâché ou avalé, car la nicotine libérée progressivement doit être absorbée par la muqueuse buccale. Il faut s'abstenir de boire ou de manger lorsque le comprimé est dans la bouche.

Les comprimés à sucer NiQuitin sont disponibles en pharmacie, sans ordonnance. N'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.