Reprise de la cigarette : si vous avez cédé, ne paniquez pas !

grey arrows

En cas de rechute, ne baissez pas les bras


Si vous commettez un écart, ce n’est pas grave. Dans ce cas-là, ne vous inquiétez pas trop : il existe de nombreux moyens pour vous remettre sur les rails.

Que vous ayez fumé une ou deux cigarettes ou même que vous ayez recommencé à fumer, ne soyez pas trop dur avec vous-même. De nombreux ex-fumeurs ont essayé d’arrêter à plusieurs reprises sans y parvenir, en moyenne trois fois : ne vous inquiétez donc pas. Un écart n’est pas synonyme d’échec. Persévérez et vous y arriverez. Découvrez nos conseils pour garder le cap.

Petit écart

Si vous avez fumé une ou deux cigarettes, mettez tout en œuvre pour ne pas en consommer d’autres ! Jetez vos cigarettes, vos briquets et vos allumettes et, si possible, éloignez-vous de toute situation susceptible de vous pousser à fumer. Votre tentative d’arrêt du tabac n’est pas vaine et vous n’avez pas nécessairement anéanti tous les avantages dont votre corps a pu bénéficier depuis que vous avez arrêté de fumer. Ce qui est important c’est de savoir ce qui vous a poussé à fumer et de trouver des moyens de gérer les situations difficiles, comme les soirées ou les pauses café au travail.

Et surtout, ne culpabilisez pas. Félicitez-vous des dizaines de cigarettes que vous n’avez pas fumées depuis que vous avez arrêté plutôt que de vous en vouloir pour les deux que vous venez de fumer. N’oubliez pas : chaque cigarette que vous ne fumez pas est une petite victoire. Elles s’ajoutent les unes aux autres jusqu’à la libération totale de l’emprise de la cigarette.

Écart un peu plus important

Si vous avez fumé quelques cigarettes au cours d’une occasion, analysez ce qui vous a poussé à le faire. Est-ce que cela s’est produit lorsque vous êtes allé au bar ? Ou peut-être dans une situation stressante? Mettez cette expérience à profit plutôt que de culpabiliser et vous serez moins susceptible de céder à nouveau. Pensez notamment à comment vous allez gérer cette situation la prochaine fois. Un simple exercice de respiration peut vous aider à vous calmer.

Si vous utilisez des substituts nicotiniques, assurez-vous d’utiliser le dosage adapté et conformez-vous strictement aux instructions d’utilisation. Veillez à ce que le médicament choisi soit à portée de mains pour faire face aux situations difficiles.

Gros écart – Reprise de la cigarette

Si malheureusement vous vous êtes remis à fumer, prenez le temps de la réflexion. Lorsque vous êtes certain de vouloir de nouveau essayer d’arrêter, choisissez une nouvelle date d’arrêt. Préparez-vous à arrêter de nouveau et rappelez-vous vos motivations. Réfléchissez à la meilleure façon d’arrêter de fumer.

Pensez à toutes les situations au cours desquelles vous avez réussi à ne pas céder à la tentation de fumer et à celles qui vous ont fait basculer. Mettez par écrit toutes les leçons tirées de ces expériences et gardez-les à l’esprit pour votre prochaine tentative. N’oubliez pas : plus vous essayez, plus vous avez de chances de réussir !

PLAN D’ACTION EN CAS DE RECHUTE

  1. Accepter d’avoir cédé et se pardonner.
  2. Consulter votre médecin ou votre pharmacien, il pourra vous conseiller sur l’utilisation de substituts nicotiniques.
  3. Identifier le facteur déclencheur de votre rechute et ajuster votre plan de sevrage pour être capable de gérer ce genre de siuations ultérieurement.
  4. Se débarasser de toute cigarette que vous pourriez avoir à portée de main.
  5. Se remettre dans la partie - vous pouvez le faire ! Assurez-vous de terminer le cycle complet de votre traitment.