Que faire en cas de rechute ?

Article banner

Si vous rechutez, que vous ayez fumé une ou deux cigarettes ou même que vous ayez recommencé à fumer, ne soyez pas trop dur avec vous-même. De nombreux ex-fumeurs ont essayé d’arrêter la cigarette à plusieurs reprises sans y parvenir.

SI VOUS RECHUTEZ, SACHEZ QUE VOUS N'ÊTES PAS SEUL

Gardez en tête qu’arrêter de fumer est un véritable apprentissage. Un écart n’est pas synonyme d’échec. Persévérez et vous arriverez à ne plus avoir envie de fumer. Gardez en tête qu’arrêter la cigarette est un véritable apprentissage.

Au lieu de vous dire que vous avez échoué, profitez de l'occasion pour comprendre pourquoi vous avez rechuté et appuyez-vous sur cette analyse pour rester fort la prochaine fois que vous serez confronté à la tentation de fumer une cigarette.1n

Restez positif

Après une rechute face à l'arrêt du tabac, il est naturel de se sentir découragé, mais ne soyez pas trop dur avec vous-même car cela ne ferait que vous plonger dans un état d'esprit négatif. Lorsque vous vous sentez déprimé, il est facile de vous trouver des excuses pour recommencer à fumer. 1n

Ne dites pas : "J'ai craqué. Je ferais aussi bien de fumer le reste du paquet." Au lieu de cela, respirez profondément et jetez votre paquet de cigarettes. Vous donnez ainsi à votre inconscient un message fort comme quoi vous n'êtes désormais plus un fumeur. 1n


Félicitez-vous pour les nombreuses fois où vous avez résisté au manque de cigarette : qu'est-ce qui vous a permis de rester fort par le passé et pourriez-vous reproduire cela à l'avenir ?

Passez en revue les raisons pour lesquelles vous avez eu envie d'arrêter de fumer, renouvelez votre engagement, puis fixez une nouvelle date d'arrêt.

Comprenez pourquoi vous avez rechuté

Chaque fumeur a ses propres éléments déclencheurs : l'habitude, des envies inattendues ou le stress au travail. Le fait de connaître les vôtres peut vous aider à éviter de fumer. Toutefois, ne vous inquiétez pas si vous rechutez et profitez de l'occasion pour trouver des stratégies afin de gérer le problème s'il se reproduit.1n


Pour de nombreux fumeurs, la cigarette est un soutien émotionnel. Si vous avez l'habitude de fumer une cigarette lorsque vous êtes démoralisé, stressé ou nerveux, réfléchissez à d'autres moyens grâce auxquels vous pourriez trouver du réconfort et oublier vos tracas.

Par exemple, pourriez-vous prendre votre pause à un autre moment pour éviter de voir vos collègues allumer leur cigarette ? Pourriez-vous éviter de prendre un café ou de sortir dans un bar avec des amis pendant les 2 ou 3 semaines à venir ?

Continuez à utiliser vos substituts nicotiniques

Si vous avez recours à un traitement nicotinique de substitution, comme les patchs NiQuitin®, les comprimés à sucer NiQuitin® ou les gommes à mâcher NiQuitin®, n'arrêtez pas de les utiliser simplement parce que vous avez fumé 2 ou 3 cigarettes, consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien.

Continuez votre traitement et vous devriez progressivement voir vos envies de fumer diminuer et devenir plus faciles à gérer.1f

Si les envies de cigarette persistent ou en cas d'échec, consultez votre médecin.


Il existe d'autres dosages, utiliser la dose minimale efficace